Positive Mai

Prête pour le changement

Quelles sont mes forces?

| 0 comments

Je suis allée à une formation Scholavie hier sur les forces. Quelles sont mes forces? Bizarrement, c’est la question à laquelle je n’ai pas su répondre lors de mon oral du certificat d’administrateur. Je vois une coach dans le cadre de cette formation certifiante qui m’aide à reformuler et prendre conscience de ce que j’apporte aux autres dans le cadre de mes mandats d’administrateur.

Grâce au jeu des cartes des forces développé par Positran, j’ai pu me rendre compte que mes forces sont : action, intelligence sociale et amélioration. Alors que j’expliquais aux autres du groupe de travail pourquoi j’avais choisi ces forces, je me rendais compte à quel point des choses qui me paraissent évidentes ou amusantes, utiles et sans effort ne le sont pas du tout pour d’autres. Et inversement! Et j’étais étonnée que d’autres pensent à des forces pour moi comme sagesse ou authenticité. Je vous recommande chaudement ce jeu qui est un “eye opener” et permet de se rendre compte de choses importantes et essentielles sur soi.

Si vous voulez faire un test gratuit, vous pouvez aller là sur VIA STRENGTHS . Après ce questionnaire, le résultat m’a autant étonné que lorsque la coach de Sciences Po me reformule des choses que je fais déjà mais dont je ne mesure absolument pas l’impact que cela peut avoir sur les autres ou le bénéfice que cela apporte à la société. Le questionnaire VIA me disait : vous avez de l’espoir, êtes optimiste et avez une bonne anticipation du futur. Ma deuxième force était courage et vaillance. Ensuite maîtrise de moi et auto-régulation puis créativité, ingéniosité et originalité. Les bras m’en sont tombés.

Quelles sont mes forces aujourd’hui ? Et bien c’est vrai tout ce qu’a dit le questionnaire. Quand je lis ces forces, je peux les confirmer et les expliquer très facilement. En tout cas, je me rends compte que je suis devenue ça. Même si je n’étais pas comme ça il y a quelques années. Il y a eu un revirement de position, un peu comme Churchill qui dit : “Il n’y a aucun mal à changer si c’est dans la bonne direction” (There is nothing wrong in change, if it is in the right direction). J’ai une bonne amie qui m’a dit récemment : “mais faire l’école à la maison, c’est être un peu bizarre, non?”. “Parce que tu ne savais pas que Pierre et moi on était un peu bizarre?” lui ai-je répondu avec un grand sourire… Et bien oui, si être “normal” ne nous satisfait pas et qu’on trouve ça même nocif de faire comme la majorité, et bien il ne tient qu’à nous d’aller vers le monde qu’on veut. Après avoir vu le film “Demain”, je me suis dit en sortant : il était vraiment temps que je démissionne de mon ancien travail.

A la question “Es-tu normal?”, Pierre m’avait répondu il y a 17 ans lors de nos premiers rendez-vous amoureux : “Oui, je suis normal supérieur”, parce qu’il avait fait l’ENS (Ecole Normale Supérieure). J’avais bien rigolé et j’étais rassurée car je ne voulais pas me marier avec un fou. Mais finalement, 17 ans après, j’ai enfin compris que ce n’était pas seulement une blague sur ses études, mais vraiment la réalité de ce qu’il est et de ce que je suis aussi en train de devenir. Vouloir que le maximum de personnes soit bien dans ses baskets, et respecter les différences et les choix de chacun, mais continuer son propre chemin, c’est être normal supérieur.

“Mieux vaut prendre le changement par la main avant qu’il ne vous prenne par la gorge”. Sir Winston Churchill.

Share Button

Leave a Reply

Required fields are marked *.


CommentLuv badge