Positive Mai

Prête pour le changement

November 11, 2015
by Hoang-Mai
2 Comments

Semaine 07 – Le régime mental de 7 jours et un sourire

citation-kofi-annan-5506

On nous a demandé dans le cadre de notre formation de ne pas donner d’opinion, de se mettre en position d’observateur, et de réussir pendant 7 jours d’affilés à ne pas avoir de pensée négative pendant plus de 7 secondes. Pour cela, nous avons toute une panoplie d’outils mentaux à appliquer en cas de besoin.

Je ne suis pas douée pour ne pas donner mon opinion sur les choses, mais en revanche, je suis très forte pour faire rebooter la machine à chaque fois qu’un sentiment négatif ou qu’une pensée négative me viennent à l’esprit.

J’ai laissé toute la haine partir de moi et j’ai libéré tous mes oppresseurs.

A la fois, les offenses dont j’ai été victime étaient assez légères, donc c’est forcément plus facile que pour d’autres. Objectivement, l’observateur que je suis se rend bien compte que je n’ai pas subi de grand traumatisme. Le plus grand ayant peut-être été de découvrir que les gens que j’aimais et en qui j’avais confiance m’avaient menti à propos du Père Noël?

Mes parents ont connu la guerre, l’abus, l’humiliation. Je suis tellement reconnaissante qu’ils aient réussi à s’en libérer. Ou au moins, qu’ils ne reportent pas sur moi un traumatisme inconnu.

J’ai rencontré mon mari qui respire l’amour et la tolérance par toutes les pores de son corps et après 15 ans de mariage, enfin je peux vivre de l’intérieur, moi aussi, cette citation que j’ai affichée dans ma maison il y a plusieurs années: «la tolérance est une vertu qui rend la paix possible».

C’est drôle comment j’ai mis beaucoup de citations dans mes toilettes il y a longtemps (de Churchill, Confucius, Gandhi, Kofi Annan, Leonard de Vinci, etc., ainsi que de petites histoires et blagues pour que tout le monde puisse méditer sur le trône ) mais comment j’étais incapable de sentir vraiment en moi ce que certaines d’entre elles voulaient dire.

Maintenant, j’ai vraiment grandi dans l’échelle de la vie. Le webinar de cette semaine et le régime mental de 7 jours ont vraiment provoqué un déclic, et je sais à l’intérieur de moi que je peux réussir à devenir la personne que je veux.

J’ai souri l’autre jour en lisant un des paragraphes de la semaine : “26. Nous sommes comme un enfant qui vient de planter une graine et qui toutes les quinze minutes va remuer la terre pour voir si la graine a commencé à germer”. J’étais dans le métro avec les “ça-va-comme-un-lundi” et je ne pouvais pas m’empêcher de rire de moi-même (je voyais à quel point j’étais comme ça avant dans le passé) et souriant de joie sachant que maintenant je n’étais plus un enfant! En plus, j’étais heureuse d’être capable de sourire et partager avec ceux qui m’entourent mon sourire et ma joie, parce que les gens semblent toujours tellement déprimé à Paris dans le métro. “29. Rappelez-vous que la pensée est le feu qui crée la vapeur qui fait tourner la roue de la fortune, de laquelle vos expériences dépendent.”

Merci Christian pour m’avoir parlé de cette formation, merci Mark, Davene, Trish, Grace, Izanna et le reste de l’équipe pour le service rendu.

November 4, 2015
by Hoang-Mai
0 comments

Semaine 06 – Faire MKMMA et être français

Faire MKMMA et être français n’est pas toujours aisé.

Lorsqu’on a suivi des études et développé un esprit critique affûté, étudié Descartes et les grands philosophes à l’école de la République laïque, et bien lire la loi de la Compensation par Emerson, ce n’est pas du gâteau.

C’est peut-être plus facile pour les catholiques ou les américains à qui on dit “In God we trust” et basta, mais pour les agnostiques comme moi, c’est juste affreux.

Enfin, toutes les méthodes sont proposées pour réussir à atteindre ses objectifs et je dois dire que c’est assez génial.

J’adore le principe de simplicité de MKMMA. C’est simple et efficace. Le fait que ça soit majoritairement un “self-action class” permet de décider de ce qu’on veut pour soi. Et l’équipe fait très attention de ne pas influencer ce qu’on se fixe comme objectif. Au début, j’ai eu l’impression de pédaler dans la semoule, mais ça va mieux depuis la semaine dernière. Un soin particulier est apporté à ne pas donner des exemples pour ne pas influencer notre propre composition, mais j’avoue que j’étais bien contente dans le webinar quand ils ont fini par nous donner des exemples de ce qu’on pouvait mettre comme tournure de phrase. Je suis assez pratico-pratique, et en ce qui me concerne, un exemple vaut mieux qu’un long discours!

800px-Frans_Hals_-_Portret_van_René_Descartes

October 25, 2015
by Hoang-Mai
0 comments

Semaine 05 – L’épiphanie de la gratitude et de la facilité

La source mystérieuse qui ne dort jamais (ie. mon cerveau qui rêve) m’a réveillé cette nuit à 4h30 du matin en me chuchotant : “tu pourrais mettre ça comme but dans ta vie”.

Je me suis mise à surfer sur internet et regarder 2 vidéos sur Youtube, en poster une sur Facebook et me mettre à pleurer de joie et de gratitude.

Une épiphanie c’est d’après le dictionnaire une prise de conscience soudaine et lumineuse de la nature profonde de quelque chose. Alors moi j’ai eu l’épiphanie de la gratitude.

C’est-à-dire que demain, j’ai cet examen pour le Certificat Administrateur de Sociétés. Alors quand j’ai regardé ma montre et que j’ai vu qu’il était 4h30, deux voix ont chuchoté dans ma tête. L’une disait :”Tu as cet examen demain et après-demain. Tu as mis dans tes objectifs que tu voulais passer brillamment cet examen, alors recouche-toi MAINTENANT!”. Et l’autre qui me disait : “Bon, tu es réveillée et ton cerveau turbine. Ça fait un mois que tu te lis que tu te réveillerais un jour le matin pleine d’énergie et d’enthousiasme et prête à aller à la rencontre du monde. Tu sens qu’il y a quelque chose là. Peut-être ton subconscient veut t’envoyer un message dont il est important que tu prennes conscience pour le succès de ton examen MAINTENANT?”

Je suis tellement contente d’avoir écouté la voix de mon nouveau moi. Maintenant, je peux retourner me coucher (comme mon ancien moi) ou démarrer mon plan d’action de la journée avant d’aller à mon examen ce matin (nouveau moi) et être confiante de qui je suis et pourquoi je suis là.

Je crois que je commence à comprendre quand on nous dit en formation qu’on va “effortlessly getting there” (y arriver sans effort). Je me sentirai peut-être fatiguée physiquement cet après-midi pendant mon examen, mais je serai concentrée et confiante de savoir un peu mieux pourquoi je suis là.

Se délester de ses peurs

October 21, 2015
by Hoang-Mai
0 comments

Semaine 04 – Je positive!

Je positive! Même si le chemin n’est pas une douce randonnée facile, je fournis l’effort et je sens que je progresse dans tellement de dimensions différentes! J’ai encore beaucoup à faire, mais je commence cette nouvelle vie et je peux être cette nouvelle “Mai”.

J’ai beaucoup parlé avec mes enfants et mon mari dernièrement. Depuis que j’ai commencé la formation MKMMA, j’ai quelque chose de positif à partager avec eux. Et ils le sentent. Je m’aide et ce faisant, je les aide. Même si mon mari et ma fille aînée sont des purs “Master Key” de naissance, je vois bien que ma formation les confortent dans ce qu’ils savent déjà, et pour le reste de la famille, cela nous aide à surmonter nos peurs, nos mauvais réflexes négatifs et tout le tintouin.

Alors que je me faisais mes 15 minutes de méditation hier (pendant lesquelles j’ai encore regardé ma montre après seulement 10 minutes!), j’ai visualisé une montgolfière qui était toujours retenue au sol par de multiples cordes. A chaque mauvaise habitude que je repère et que je change, c’est comme une corde que je coupe. Chaque pensée négative de mon vieux circuit imprimé que j’identifie et pour laquelle j’arrive à me dire : “celle-là, je n’en veux pas, elle ne me fait pas plaisir”, c’est comme larguer du lest. Tout d’un coup, le panier devient vachement moins stable, mais au moins, il s’élève vers le ciel et prend de la hauteur!

Enfin, pour revenir à des choses très terre à terre, ma plus jeune fille m’a fait promettre il y a longtemps que pour nos 20 ans de mariage, nous irions faire un tour de montgolfière en famille, tous les 6. Elle aura 14 ans. Lorsqu’elle m’a fait promettre ça, je crois que nos 10 ans de mariage venaient juste de passer, et j’avais donné la date de 20 ans parce que cela me paraissait être une date assez lointaine pour que la menace semble à l’horizon. D’un côté, vous avez votre enfant hyper enthousiaste à propos de quelque chose (nous étions en vacances en Suisse et on voyait une montgolfière dans le ciel) et de l’autre, monter dans une montgolfière est à peu près la dernière chose qui me viendrait à l’esprit, moi, de nature pas très aventureuse. Mais parce que vous sentez que cet enthousiasme est sain et réel, vous êtes contents de suivre. Et puis bon, peut-être qu’elle pourrait oublier qu’elle avait demandé?

Enfin bref, ma petite fille me rappelant régulièrement ma promesse, j’ai fini par comprendre que ce qui me semblait loin à l’horizon se rapprochait lentement mais sûrement. A tel point qu’un jour, j’en ai parlé à un collègue qui m’était cher (et qui s’est tragiquement tué en randonnant dans les Alpes en août 2015). Il m’a dit, en mars 2015 donc, avec enthousiasme et bienveillance : “La montgolfière c’est presque sans danger. C’est une expérience vraiment intéressante et très différente de voler un avion ou un planeur ou faire du parapente. Pourquoi attendre ton 20ème anniversaire de mariage? Pourquoi pas le prochain?”.

J’ai l’impression que me débarrasser de cette peur et de toutes mes peurs et faire la formation MKMMA revient à cela.

“On ne peut pas donner avant d’avoir à donner; on ne pas aider avant d’être fort.” Alors je positive parce que c’est comme ça que je deviendrai forte et que je deviendrai la personne que j’ai envie de devenir! Mon collègue me disait au printemps dernier : “pourquoi attendre pour faire ce que tu aimes?”. Et bien je n’attends plus.

 

 

J'optimisme

October 15, 2015
by Hoang-Mai
0 comments

Semaine 03 – Mon dernier jour à mon vieux boulot

Demain, c’est mon dernier jour à mon vieux boulot. Je dis vieux parce que c’est le boulot de mon vieux circuit imprimé.

En grandissant dans un centre commercial face à un supermarché Euromarché, c’était naturel pour moi de terminer à travailler pour Carrefour et l’univers des Promotions.

Mais mes pas me mènent ailleurs. Le monde change et moi avec. Mes besoins essentiels sont la liberté et la vraie santé.

“Quand deux chemins s’ouvrent à toi , choisis toujours le plus difficile , celui qui exigera le meilleur de toi” . Himalaya, l’enfance d’un chef.

NorbouHimalaya l'enfance d'un chef