Positive Mai

Prête pour le changement

Le début d’une nouvelle vie…

| 0 comments

C’est le début d’une nouvelle vie.

motivation

Mes 4 enfants ont quitté le système scolaire classique et sont officiellement en école à la maison depuis 5 jours. Ils sont libres de bouger, de satisfaire leurs besoins vitaux, de vivre leur vie, de faire des bêtises, d’apprendre de leurs bêtises, de s’entendre penser, de ressentir leurs émotions, de se connaître… et moi je les observe.

J’avoue que ce soir, j’ai des papillons dans le ventre et un sourire attendri lorsque je les entends éclater de rire parce qu’ils s’inventent des jeux et s’amusent, tout simplement. Cela me rappelle des souvenirs d’enfance lorsque mon frère et moi inventions toujours des nouveaux jeux et mettions sans dessus-dessous le salon de mes parents. Ce sont les meilleurs souvenirs, ceux où on s’éclate, où on saute, on roule, on se jette à fond dans l’action. Le plaisir et la complicité sont au rendez-vous. On détourne tous les objets de la maison pour leur donner une nouvelle fonction et on s’amuse, toujours et encore. Et puis plus tard, quand on grandit, on prend l’habitude de résoudre des problèmes pour pouvoir faire ce qu’on veut. On fait preuve d’une grande créativité.

Mes deux dernières filles ont fait beaucoup d’ordinateur depuis quelques jours (jeux de stratégie en réseau mais aussi création de contenu et jeu de construction), mais aussi du dessin, de la musique en trio, du chant, de la couture, du jardinage, du sport (d’ailleurs mon mari n’en peut plus d’entendre ce ballon de basket qui rebondit dans la maison), de la cuisine. Elles ont interagi avec des animaux, d’autres enfants, ont gardé un enfant plus jeune pendant 2 heures, ont vu leur grand-mère et ont des discussions tout à fait sympathiques. Bref, en 5 jours d’école à la maison, j’ai l’impression que la vie est tellement plus riche et plus précieuse qu’avant!

Je ne regrette pas bien sûr d’être allée travailler avant pour gagner mon indépendance financière. Comme me dit ma voisine d’orchestre : “quand on travaille, on achète sa liberté”. Mais une fois qu’on l’a, alors là, c’est Byzance! Une fois qu’on n’a plus à se soucier de sa survie et de si j’aurai assez sur le compte en banque pour faire les courses pour nourrir ma famille, alors là, je vous le dit, c’est le début d’une nouvelle vie!

C’est le début d’une nouvelle vie où je me sens libre d’avoir à nouveau mes propres buts et d’aller dans une direction que je me trace. Hors des sentiers battus ou pas, peu importe à vrai dire. C’est le début d’une nouvelle vie où je suis congruente entre ce que je pense, ce que j’aime et ce que je fais.

“Si ce que je veux est quelque chose que je n’ai jamais eu, alors je dois faire quelque chose que je n’ai jamais fait.” C’est bien le cas pour l’école différente que je veux créer. Nous sommes un groupe de parents en “Alliance Master mind”, c’est-à-dire le terme utilisé par ma formation MKMMA pour dire qu’on se met volontairement à plusieurs cerveaux pour atteindre un objectif partagé. Cette démarche est enrichissante et nouvelle pour des personnes ayant traversé le circuit classique de “l’éducation nationale”. En effet, à l’école à notre époque, on apprenait ni à coopérer, ni à co-créer, ni à donner au voisin les résultats de nos trouvailles pour qu’il puisse les utiliser et les enrichir. A l’école de nos jours, le modèle est censé évoluer, en surface du moins. Quand on regarde de loin la réforme du collège, on parle de coopération et d’esprit d’entreprise, de créativité, de responsabilité et d’engagement (cf. p.217 du BO sur le socle des cycles 2, 3 et 4), mais quand on regarde de près (cf. les 150 pages suivantes), on ne voit pas bien comment les enseignants vont réussir à faire le lien entre les beaux principes affichés en surface et les directives précises du programme affichées en-dessous. A lire le pavé du programme officiel du socle commun, je suis dubitative. Et je suis clairement contre le décret qui impose une progression des élèves instruits en famille et en écoles hors contrat sur la même cadence et sur les mêmes points précis de ce socle commun. Ce système me paraît voué à l’échec, et vouloir l’imposer à tous devrait nous engager à la désobéissance civique de Gandhi!

 

Share Button

Leave a Reply

Required fields are marked *.


CommentLuv badge