Positive Mai

Prête pour le changement

Je suis zen moi?

| 2 Comments

Alors que ma formation “Master Key Experience” se termine le weekend prochain, j’ai encore eu une révélation ce matin: je suis zen.

Alors que depuis 14 ans, je me bats contre cette nervosité intérieure, ce stress qui me vient de ma mère, de mon père, de mes propres peurs de perdre mes enfants et j’en passe, j’ai eu un “n”ième déclic.

Alors qu’il y a 15 ans, mes collègues d’Accenture et de Carrefour me disaient qu’il fallait que je me calme parce que sinon, mon futur bébé serait un gros excité du citron (no wonder!), c’est véritablement aujourd’hui que je suis calmée.

Pendant des années j’ai cru que ma nervosité intérieure avait des causes exogènes : boulot, café, thé, désordre ambiant, attitude des enfants, bruit, événements de la vie, etc. Et d’un coup, ce matin, après avoir rangé la maison, après avoir couru à droite et à gauche comme toute maman de famille nombreuse, je me suis enfin posée pour faire mon plan d’action de la journée et attaquer le Master Key.

J’ai retrouvé ma cohérence cardiaque en même temps que je lisais le chapitre d’Og Mandino sur “aujourd’hui, je suis maître de mes émotions”. Et alors que je luttais contre les pensées parasites (le “Lalala land” comme l’appelle Jana Martinez dans son webinar sur la lecture rapide), j’ai progressivement fait le vide, y compris le vide dans ce que j’étais en train de lire.

Dans le silence de ma tête, j’ai senti que quelque chose d’important se révélait à moi.

Puis soudainement, mon regard s’est porté successivement sur des bambous de mon jardin, mon gong, mon violon. Je me suis soudainement levé et j’ai joué avec le gros gong que j’avais ramené du Vietnam. J’ai tapé un coup léger et j’ai savouré ce son intemporel qui se propage dans la pièce. Un régal.

J’ai ensuite admiré les feuillages des bambous qui se balancent gracieusement par la fenêtre et leur ombre que le soleil projette sur la saleté de notre baie vitrée. Ça fait comme un jeu d’ombres chinoises. Idem sur le carrelage du salon. J’ai comme une danse de feuilles dans les rayons du soleil. C’est magnifique et je peux l’apprécier au milieu du millier de petites choses qui m’ont “importunée” depuis que je me suis levée.

Je suis zen moi? Oui je suis zen!

Il y a quelques années, des collègues m’avaient dit qu’ils étaient persuadés que j’étais super zen. Je leur avais répondu que ce n’était qu’artificiel. C’était pour survivre, car avec 4 enfants, j’avais dû “apprendre à être comme ça” pour ne pas mourir d’une crise cardiaque.

Désormais, et d’une, je n’ai plus peur de mourir, et de deux, je sais pourquoi j’ai envie de vivre, et de trois j’ai vraiment changé de l’intérieur.

Devant ce changement qui s’opère, j’ai quelques personnes qui m’ont fait part de leur peur que je change trop, que je me “perde” ou que je perde ce qui faisait mon charme à leur yeux. Mais finalement, maintenant que j’ai traversé 6 mois de Master Key Experience, je constate que les personnes en question sont bien rassurées sur le fait que je suis toujours moi-même : toujours aussi brut de décoffrage, toujours aussi spontanée, toujours aussi curieuse, toujours aussi rationnelle et les pieds sur terre. En revanche, j’ai dû profondément changer de l’intérieur des parties de circuit pré-imprimé comme : ne plus être quelqu’un avec des préjugés, quelqu’un d’intolérant, quelqu’un de colérique, quelqu’un de pessimiste, quelqu’un de fataliste. Comment voulez-vous être en harmonie avec vous-même en étant comme ça?

Maintenant, je suis zen et je suis moi.

Maimai1

Share Button

2 Comments

  1. Brute de décoffrage. … C’est pas faux et c’est vrai que ça fait partie de ton charme. C’est pas toujours facile pour les autres mais c’est une qualité chez toi !
    Bises

Leave a Reply

Required fields are marked *.


CommentLuv badge